Download PDF
image_pdfimage_print

 Conduite sans permis, sous drogues ou sans casques font partie des nombreux risques qui entraînent des situations désastreuses dans nos quartiers.  Aussi bien pour le conducteur, les passagers que les autres usagers de la route. Nos reporters se sont penchés sur la question de la sécurité routière.

 DES EXCÈS ÉVITABLES ?

Dans la majorité des quartiers, le bruit des cross annonce la chaleur estivale et ses vacances mémorables. Malheureusement chaque année, , c’est aussi pendant ces moments que beaucoup de jeunes mettent leur vie en danger et celles des autres au volant, en cross, quad, piwi et autres motos.

CONDUITE SANS CASQUE

89e9cffe7da1af576ba981fd42e112f5

 Forcer est de constater que le manque de prévention autour de ces engins est insufisant dans nos quartiers, on aperçoit malheureusement de nombreux jeunes circulant sans protection au niveau de la tête. Si certains ne le mettent pour des raisons de confort pendant la conduite, souvent  c’est la honte que l’on peut subir vis-à-vis des autres qui est aussi évoquée car le port du casque rime généralement avec le manque de courage. Dans ces milieux où la fierté reste très présente, le casque est vu comme un signe de faiblesse.

Haikal (23 ans) : Personnellement, il m’arrive de conduire sans casque et je n’en suis pas forcément fier (rires). Je pense que l’on est influencé par l’ambiance et l’environnement, sur le moment, on a pas vraiment conscience du danger et on l’impression d’être invincible (rires). 

 Cependant, le port du casque est obligatoire pour le conducteur ainsi que pour le ou les passagers potentiels et l’absence de son port est puni par la loi :

  • Une amende de 90 à 750 euros selon les conséquences de l’infraction pour le conducteur et le passager. S’il est mineur c’est au conducteur de payer l’amende.
  • Un retrait de 3 points sur le permis moto du conducteur

 Au-delà des sanctions punitives, les dangers de la conduite sans casque peuvent être physiques, le risque de décès étant extrêmement élevé en cas de chute ou de collision. C’est pour cela qu’il ne faut pas minimiser l’apport d’un casque en circulation. Au contraire, il faut voir cet accessoire comme une protection supplémentaire pour se protéger des nombreux dangers de la route.

CONDUITE SANS CEINTURE

 Il s’agit là d’un autre fléau très dangereux sur la route et qui est la cause de 21% des accidents mortels. Que ce soit pour le conducteur ou ses passagers, la ceinture est obligatoire pour tous. Son but premier est la réduction nette de l’impact lors d’un choc mais aussi d’éviter le risque d’éjection du véhicule. Même si le système d’airbag existe, rien ne remplace la ceinture de sécurité.

 Comme le non-port du casque en moto, le non-port de la ceinture de sécurité est considéré comme une infraction sanctionné par la loi :

  • Une amende de 90 à 750€ selon les conséquences de l’infraction pour le conducteur et le passager. S’il est mineur c’est au conducteur de payer l’amende.
  •  Un retrait de 3 points sur le permis de conduire pour le conducteur.

Attacher sa ceinture de sécurité et vérifier que l’ensemble des passagers l’ont fait dès la montée dans le véhicule, doit être le premier réflexe de tout bon conducteur. Et n’oubliez pas, une personne = un siège = une ceinture.

GRILLER UN FEU

C’est une action devenue trop banale en ville. Si certains justifient le geste par un gain de temps, d’autres protestent en clamant haut et fort un passage pendant que le feu était encore orange.

Youssef (22 ans) : J’ai l’habitude de griller des feux dans des endroits où il y a peu de danger. C’est vrai qu’à Paris, les feux sont parfois très longs. Néanmoins, je pense que je ne prends pas énormément de risque. 

Mais beaucoup oublient que le passage au feu orange fixe (à ne pas confondre avec le feu orange clignotant) est une infraction. Même s’il n’entraine pas un retrait de point, griller un feu orange fixe peut vous coûter une amende allant de 22 à 150 €. Quoi qu’il en soit, cette infraction reste un danger pour les autres véhicules, mais aussi pour les piétons qui sont dépendants de ces feux tricolores.

feu-rouge

Griller un feu rouge est une infraction de 4ème classe entraînant les sanctions suivantes :

  •  Une amende de 90 à 750 € selon les conséquences de l’infraction pour le conducteur
  • Une suspension du permis de conduire de 3 ans maximum

Il est donc important de bien respecter cette signalisation qui permet de réguler la circulation en ville. En plus d’assurer la sécurité de tous les usagers : automobilistes, cyclistes et piétons.

EXCÈS DE VITESSE 

Les motifs d’un excès de vitesse se résument généralement à deux causes : le désir de sensations fortes et d’adrénaline ou alors le retard. Dans le premier cas, c’est souvent les jeunes qui se laissent tenter par ce fléau. Les jeunes conducteurs sont les plus influençables dans ces situations ou leur manque d’expérience est souvent fatale. Évidemment, la conduite doit rester un plaisir mais il ne faut pas oublier qu’au volant, on a le devoir d’être responsable en respectant les règles du code de la route. En ce qui concerne la seconde cause, on dit souvent qu’il vaut mieux avoir un peu de retard que de ne pas arriver du tout pour un gain de temps souvent dérisoire. Il faut savoir que plus la vitesse est élevée, plus la distance de freinage est rallongée. Il s’agit ici de la distance qui existe entre le moment où le conducteur commence à freiner et le moment où la voiture est complètement immobilisée. C’est un aspect à ne pas négliger car on voit bien que le temps de réaction ne suffit en aucun cas si la vitesse est élevée. Exemple : à 130km/h, le véhicule a besoin plus de 150 mètres pour s’arrêter.

vitesse-perte-point

 

Pour les sanctions, elles sont variables selon l’ampleur de l’excès.

  • Une amende de 68 à 3750 euros
  • Un retrait de 1 à 6 points

limitations-de-vitesse-en-france

 

 

               DÉSIR DE LIBERTÉ MAIS A QUEL PRIX ? 

Souvent, lorsque l’on désire se rendre à une soirée, la voiture et la moto sont des moyens de transport incontournable. Cependant, lorsque l’on assiste à ce genre de rassemblement, l’utilisation de produit nuisant à la conduite tel que la consommation d’alcool et de stupéfiants n’est pas toujours prohibés ou contrôlés par les organisateurs.

ALCOOL ET STUPÉFIANTS 

En France, près d’un accident mortel sur trois est lié à l’alcool. Ce qui en fait le facteur numéro 1 des accidents mortels sur les routes avec 1000 tués chaque année. Avec ces chiffres, le gouvernement a été dans l’obligation de réaliser de plus en plus de spots publicitaires afin de sensibiliser la population face à ce danger.

 

Pour rappel, la limite autorisée du taux d’alcool dans le sang est de 0,5 g/L et 0,2 g/L pour les jeunes conducteurs. Concernant les sanctions, elles peuvent être très lourdes :

  • Une amende de 90 à 750 euros
  • Un retrait de 6 point sur le permis de conduire
  • Une suspension du permis de 3 ans maximum

taux-alcool-delit

 

La consommation d’alcool n’est pas interdite, mais dès lors que l’on décide de boire, la conduite n’est plus envisageable pour plusieurs raisons :

  • Changement de la perception visuelle et mentale
  • Baisse de concentration
  • Mouvements non coordonnés
  • Temps de réaction allongé

D’ailleurs ces symptômes sont également valables lorsque l’on consomme des produits stupéfiants comme la drogue, le cannabis ou encore la cocaïne. En plus d’être interdites en France, ce genre de substances ne favorise en rien la conduite. En cas d’interpellation, le fautif risque :

  • Une amende de 4500 euros
  • Un retrait de 6 points sur le permis de conduire
  • Jusqu’à 2 ans emprisonnement
  • L’immobilisation possible du véhicule

En plus de ces sanctions, d’autres peines complémentaires peuvent être prononcées par la justice. Alors, lorsque l’on décide de boire, il existe plusieurs solutions pour éviter le pire :

  • Trouver un ami sobre (Sam)
  • Commander un taxi
  • Dormir sur place

CONDUITE SANS PERMIS

C’est un délit qui est de plus en plus fréquent et touche principalement les jeunes. Sa principale raison est le coût très élevé du permis de conduire qui est de 3000 euros en moyenne. Pour la majorité des jeunes qui souhaitent se déplacer sans contrainte, la voiture est devenue une nécessité. Ce qui conduit les jeunes titulaires du permis ou non à prendre le volant en toute illégalité.

Pour ceux qui choisissent le chemin de l’illégalité, ils prennent plusieurs risques. Le principal étant celui de mettre la vie d’autrui en danger. En effet, malgré son coût élevé, une formation à l’auto-école permet d’acquérir des notions importante sur la sécurité routière. Des notions qu’on apprend pas forcement lorsqu’on apprend à conduire sans passer par ces structures de formations.  Face à des situations de sécurité routières complexes impliquant d’autres usagers de la routes ou des passants, un « sans permis » est donc beaucoup plus susceptible de faire de mauvais choix et ainsi mettre la vie d’autrui en danger en provoquant des accidents par exemple.

Ensuite, vient la sanction financière, voire pénal. Tout conducteur non titulaire du permis de conduire s’expose  à:

  • Une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 euros
  • 1 an d’emprisonnement.

Si les transports en commun vous ennuient, il existe les véhicules sans permis. Il s’agit de voiturette utilisable uniquement en agglomération, avec une boite automatique et une vitesse limité à 45 km/h et une petite capacité d’accueil qui est généralement de deux places. Même si on est très loin de la puissance et de l’allure des voitures classiques, ces moyens de transports vous permettront au moins d’être en règle !

Voiture-sans-permis

Exemple de voiture sans permis

TÉLÉPHONE AU VOLANT

Comme le dit l’humoriste Fary, « Le smartphone, c’est devenu le prolongement de notre main », et hélas, même au volant.

846872-usage-telephone-cellulaire-volant-cause-e1410314088984

Si appeler et envoyer des textos au volant est devenu monnaie courante chez une très grande partie des conducteurs, l’explosion des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, ou plus récemment Snapchat) n’a fait qu’accentuer l’usage des smartphones. En effet, se filmer en train de conduire, commenter des photos ou encore balancer des statut est devenu une vraie mode. Par conséquent, le manque de concentration provoqué par l’usage du téléphone au volant est la cause de nombreux accidents. son utilisation multiplie par 3 le risque d’accident. C’est pourquoi depuis juillet 2015, le casque et les écouteurs ainsi que les kit-mains libres sont également interdits car se sont des éléments jugés distrayants pour le conducteur. En cas de verbalisation, le conducteur risque :

  • Une amende de 90 à 750 euros
  • Un retrait de 3 points sur le permis

Il faut savoir qu’un million de points est perdu chaque année à cause du téléphone au volant…

 

Que ce soit en voiture ou en deux roues, la conduite est aussi un plaisir qu’il faut maîtriser. Lorsque l’on est sur la route, on a une responsabilité vis-à-vis des, passagers, et de l’ensemble des autres usagers de la route. Il est important de bien respecter le code de la route qui malgré ses restrictions est là pour assurer la sécurité de tous. L’accident est très vite arrivé et les conséquences sont généralement terribles et irréversibles pour les personnes qui impliquées. Alors un conseil pour la route : SOYEZ PRUDENT !

 source : legipermis.com, securite-routiere.gouv.fr,la libre.be, youtube 

 

Share Button

3 Commentaires

Laisser un commentaire