Download PDF
image_pdfimage_print

Emissions de gaz à effet de serre, réchauffement climatique, pollution de l’air, extinction d’espèce animale, bref la planète va mal !

AVANT TOUT, QUELQUES CHIFFRES : Pour mieux comprendre les enjeux 

7 millions

C’est le nombre de décès prématurés liés à la pollution de l’air chaque année dans le monde. Elle est donc le principal risque environnemental pour la santé de l’homme et se manifeste le plus souvent par les maladies cardio-vasculaire, les cancers ou en encore les AVC.

26000 

C’est le nombre d’espèces qui disparaissent chaque année, en cause : la pollution, le réchauffement climatique ou encore l’urbanisation et l’activité de l’homme sur la nature. D’où l’importance de la prise en compte de la biodiversité dans les différents plans d’aménagement des territoires.

354 kg

C’est la quantité d’ordures ménagères produite par an et par habitant chaque année en France. En sachant que seulement 37% de ces ordures sont recyclées, on peut se demander où va le reste.

L’ENVIRONNEMENT C’ÉTAIT MIEUX AVANT !

Soyons francs, nos parents étaient quand même meilleurs élèves que nous en matière de développement durable.

Il n’y avait qu’un téléviseur pour tous dans le salon, les meubles étaient utilisés jusqu’à ce qu’ils rendent l’âme, et encore, même en fin de vie, ils étaient réparés au lieu d’être jetés. Les vêtements se léguaient d’un frère à un autre (même si niveau mode c’était pas toujours actuel, au moins cet héritage permettait de faire du recyclage), les potagers communs fleurissaient dans les quartiers et on mangeait de la bonne bouffe de saison…

Autant d’exemples de gestes qui se perdent au fil des années.  Aujourd’hui, nous sommes dans la surconsommation, le gaspillage alimentaire, le mobilier au fil des tendances, nous avons besoin de plusieurs télévisions dans la maison en plus des smartphones et autres gadgets : notre hygiène de vie à changer. Il serait peut-être temps de prendre réellement conscience de ce que nous faisons subir à notre belle planète. Loin de là l’ idée de révolutionner le monde avec quelques mots, mais avec des efforts individuels, nous pouvons tous faire quelques chose pour la planète.

QUELQUES GESTES FACILES ET RAPIDES A ADOPTER : C’est facile, alors on ne rechigne pas !

Trier ses déchets   

C’est simple il faut juste une seconde poubelle (ou sac) en plus du vide-ordure habituel. L’une pour les déchets ordinaires comme les restes alimentaires, couches, emballages, bref, tout ce qui est non-recyclable.  Et l’autre pour les cartons, journaux, bouteilles en plastiques, etc.

Pour le verre, il existe des conteneurs pour le tri des verres dans chaque commune. En plus le verre se recycle à l’infini, alors profitons-en.

Abandonner la voiture pour d’autres moyens de transports quand on peut

Choisissons le train pour faire les longs trajets, la marche pour les petites distances (et arrêtons de prendre la voiture pour aller acheter du pain à seulement 500 mètres) et enfin mettons-nous au co-voiturage entre collègues, amis ou encore parents d’élèves pour faire des trajets communs. Aujourd’hui, une voiture est occupée en moyenne par 1,2 personne alors ce n’est pas les places qui manquent.

Acheter des produits de saison ou cultiver son propre potager 

Consommer des produits locaux et de saisons permettrait de limiter la pollution produite par les moyens de transports utilisés pour nous apporter une petite banane venue de l’autre bout du monde (même pas bio en plus)

Fermer le robinet

Pendant le brossage de dent, nous n’avons pas besoin de garder le robinet ouvert, en 3 minutes, c’est 15 litres d’eau gaspillé.  Certes l’eau est une source renouvelable mais elle n’est pas illimitée. Pensons à tous ceux qui n’ont pas accès à l’eau dans le monde…

Utiliser des sacs réutilisables

Non seulement la production des sacs plastiques est source de pollution, mais en plus ils mettent des centaines d’années à se dégrader dans la nature. Alors limitons l’utilisation excessive des sacs plastiques au profits des sacs réutilisables.

tote bag « El Comandante » à retrouver sur le site Ma Boutique Créative – Hind Ayadi Déco

Profitons du recyclage pour être plus solidaire

Avant de jeter un meuble ou des fringues réfléchissons un peu. Il y a toujours quelqu’un autour de nous qui est susceptible d’être dans le besoin. Sinon il y a de nombreuses structures associatives qui récupèrent toutes ces petites choses dont on a plus besoin.

LE MOT DE LA FIN

Pour terminer, en adoptant ces quelques gestes simples, nous participons à la sauvegarde de notre planète, au moins à notre échelle. D’ailleurs, notre association Espoir et création œuvre en ce sens en organisant entre autres des ateliers de récupération et relooking de vieux meubles à qui nous donnons une seconde vie. Ces initiations au développement durable peuvent aussi se faire dès le plus jeune âge, notamment à travers le détournement de petits objets amusant et de décoration.

Alors petit et grands, agissons pour la planète !

Pour finir, voici le micro-trottoir que nos jeunes reporters ont effectué sur la place de l’environnement dans notre quotidien.

 

Source : www.who.intwww.iucn.orghttp://www.ademe.frwww.syctom-paris.frsite espoir et création

 

 

Share Button

Laisser un commentaire