Download PDF
image_pdfimage_print

L’espace Lina Ventura de Garges-lès-Gonesse, a accueilli l’expo « Bonne humeur et vitalité« , jeudi 11 octobre après-midi. C’est la concrétisation du projet “Déclic et vitalité”. Un projet qui s’est articulé autour de plusieurs mois d’ateliers photographiques abordant le souvenir, le partage et l’amour. Initié par l’association Des Soins & Des Liens et avec l’Ecole du temps libre, le projet met à l’honneur les seniors de la ville et leur parcours de vie uniques. 

S’aimer soi-même et aimer les autres”  

La vitalité, c’est notre mot préféré”, explique Olivier, chargé d’animer les ateliers, une dizaine en tout. Photographe de métier, il est aussi délégué général au sein de l’association Des Soins & Des Liens qui œuvre depuis 2012 dans toute l’Île-de-France pour “mobiliser et renforcer la vitalité des seniors”. Dans le cadre du projet “Déclic et vitalité”, l’association et les habitués de l’Ecole du temps libre, espace créé par la Mairie et réservé aux retraités, ont travaillé main dans la main.     

Le but c’était de leur permettre de s’exprimer à travers la photo, apporter des photos, prendre des photos ensemble et les exposer. On a travaillé sur la prise de vue, l’apprentissage, le partage, mais aussi, mine de rien, sur l’image de soi.

En quelques mots, au fond il s’agit de “s’aimer soi-même et aimer les autres”. 

 

“Mon grand-père avait flashé sur ma grand-mère” 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Betty, Aymée, Nadine et près d’une dizaine d’autres seniors ont retracé leurs parcours de vie sur les murs de l’espace Lino Ventura, en photo, avec des poèmes, de petits mots et de grands sourires.  “J’ai appris à faire des photos, à me redécouvrir aussi, je ne savais pas que j’avais des talents artistiques”, raconte Betty, 68 ans, bénévole à l’Ecole du temps libre. Née au Viêtnam d’une mère chinoise et d’un père Eurasien, elle rejoint Marseille avec sa famille à l’âge de 7 ans après la guerre d’Indochine. Un peu plus tard, ils débarquent à Garges.   

C’est l’histoire de nos vies, on vous montre notre savoir, notre vécu. Ici, c’est moi et mes frères et sœurs, c’est l’époque où j’avais commencé à travailler, là j’étais encore un enfant. Et ici, c’est mon grand-père et ma grand-mère.

Ce projet, c’est aussi pour elle une manière d’inviter la jeunesse à rencontrer et à apprendre de leurs ainées, une invitation à créer du lien intergénérationnel. D’ailleurs, Betty compte bien s’atteler à cette tâche. Elle a ce qu’il faut, deux valises pleines d’anciennes photos à la maison et des projets plein la tête.    

______________________________________________________________________

Djenaba Diame

Etudiante de 22 ans en Science politiques à Paris 8, passionnée par la culture urbaine.        _______________________________________________________________________

Share Button

Laisser un commentaire